Accueil » Actualites Ofor » EAU POTABLE DANS LES ÎLES DE LA BASSE CASAMANCE : les insulaires délivrent un satisfécit à l’OFOR

EAU POTABLE DANS LES ÎLES DE LA BASSE CASAMANCE : les insulaires délivrent un satisfécit à l’OFOR


Lundi 2 janvier 2023

Le rêve est devenu réalité depuis que les premières gouttes d’eau sont sorties des robinets des iles de la Basse Casamance il y a quelques mois maintenant. L’Office des Forages Ruraux, malgré la complexité de la traversée des cours d’eau (bolongs) et des mangroves a pu exécuter des travaux d’envergure pour alimenter la partie insulaire de la région naturelle du Sud du Sénégal. Les populations ont magnifié la prise en charge d’un besoin criant en eau potable. Le projet est financé par la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) et l’Etat du Sénégal à hauteur de 5 250 000 000 FCFA. Ce financement a permis la réalisation de 14 forages équipés, cinq (5) châteaux d’eau, 327 000 mètres linéaires de réseaux de distribution, 2974 branchements particuliers et 175 bornes fontaines.

Au départ, certains habitants des îles de la Basse Casamance n’y croyaient pas jugeant les travaux irréalisables du fait de l’enclavement des îles. Mais, avec la technicité des entreprises en charge des travaux (ESCI, CSE, SOFICA) sous la supervision de la mission de contrôle CIRA et du cabinet de l’ingénierie sociale MSA, les tuyaux en PEHD ont traversé plus de 15 bolongs et 20 kilomètres de mangroves pour desservir les îles qui n’ont jamais eu de l’eau potable. Une première qui a mis du baume au cœur des populations qui disposent du liquide précieux en même temps que celles de la terre ferme.

Au total, 44 localités ont bénéficié du projet qui polarise trois (3) départements de la région de Ziguinchor que sont Ziguinchor, Bignona et Oussouye. Sept (7) communes sont concernées. Il s’agit de Kafountine, Kataba 1, Nyassia, Oukout, Mlomp, Diembéring et Enampor situées dans les Arrondissements de Kataba 1, Nyassia, Loudia Wolof et Cabrousse. La population impactée est estimée à 37 341 personnes.

Les 2 974 branchements particuliers réalisés ont permis aux ménages d’accéder à l’eau potable. Les structures sanitaires ont aussi disposé de robinets afin de mieux prendre en charge les patients.

A noter la réalisation de 175 bornes fontaines dans les établissements scolaires, les marchés, les cantonnements militaires, les foyers des jeunes et des femmes.

Plusieurs visites dans les zones ont permis à l’OFOR de recueillir les témoignages des populations très satisfaites et soulagées de constater une meilleure qualité de vie. Le robinet est désormais tout proche dans les concessions. Plus besoin d’utiliser l’eau des puits pour la consommation humaine avec tous les dangers que cela comporte pour la santé publique.

Différentes délégations de l’OFOR se sont rendus à Couba, Coumbaloulou, Hillol, Mantate (commune de Kafountine), Kagnoute, Pointe Sainte George (commune de Mlomp), Carabane, Wendaye, Cachouane, Ehije, Ourong, Djisor, Sifoca, Nikine (commune de Diembéring). Partout, les Chefs de village, les Chefs religieux et coutumiers se sont réjouis des réalisations dans leur terroir qui mettent un terme à la corvée de l’eau surtout pour les femmes. Les activités économiques ont été impactées positivement.

Les autorités administratives (Gouverneur, Préfets et Sous-Préfets) et les Maires ont appuyé le projet estimant que c’est une traduction des actions de l’Etat en faveur des populations rurales qui méritent d’être largement soutenues.

Voir les photos : http://forages-ruraux.sn/revivez-en-images-les-ouvrages-dans-les-iles-de...